Propagation | Lieu’Topie
1112
page-template-default,page,page-id-1112,qode-news-1.0.4,ajax_updown,page_not_loaded,,qode_grid_1400,qode_popup_menu_push_text_right,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-16.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Lieu’Topie

Une association étudiante culturelle et solidaire constituée d’un collectif d’environ 30 personnes qui sont pour la plupart étudiant(e)s. ils Œuvrent pour le développement durable économique social et solidaire ! Alexis nous a reçu, on se penche un peu sur cette structure qui vaut le détour !

parle nous un peu de la création de cette association !

Le projet date de 2013. à la base c’était parti du projet de cinq étudiants. C’est un  projet qui a marché humainement car il a ramené beaucoup de monde, et ce nombre de personnes a constitué le collectif et donc le projet  ! L’idée initiale c’était d’œuvrer pour le développement durable, c’était le fer de lance, et après ça a glissé sur trouver des alternatives pour répondre aux besoins et aspirations des étudiants du territoire.

quelles sont les différences notables depuis 2013 ?

Au lancement, Lieu’topie n’avait pas de local ! C’était un collectif qui organisait des événements, il y a eu des Troc Parties, et tout un tas d’événements qui étaient des réponses aux besoins étudiants, mais il n’y avait pas d’animation de lieu de vie. Le local est arrivé en 2015, on a pu l’investir et l’animer, ce qui est encore le cas aujourd’hui.

tu pourrais nous en dire un peu plus sur l’histoire de ce nom, et du logo ?

Lieu’topie, dans les grandes lignes c’est qu’il fallait retranscrire cette idée de lieu de vie.

« Quant à l’utopie c’est une notion qui nous est chère dans le collectif, on essaie toujours de l’atteindre et on pense que c’est important de l’avoir toujours en ligne de mire, sans pessimisme. »

Pour le logo dans le même esprit, il fallait que ça puisse parler. Comme dans l’imaginaire collectif un lieu est représenté par le petit curseur qu’on met sur une carte, on a repris ça pour que ce soit éloquent.

qu’est ce qui fait le plus plaisir à lieu’topie ?

Je pense que ça a toujours été l’engouement des autres pour le projet, notre projet inspire et du coup les gens viennent. Nos actions motivent des personnes à rejoindre le projet ou le soutenir moralement,  je pense que c’est la plus grande joie de l’association.

les plus grosses actions de l’association, c’est quoi ?

C’est d’avoir une programmation culturelle régulière, presque tous les jours. L’épicerie, un de nos gros projets,l’idée c’est de garder une épicerie sur laquelle on ne fait pas de bénéfices qui reste un outil de sensibilisation à la consommation responsable pour les étudiants.

« Deux autres gros projets à venir : la semaine étudiante de l’environnement, et Femmes de Mars qui est un projet d’inclusion et de promotion de l’égalité entre tous les êtres humains »

 

 

quelles sont les œuvres que nous pouvons découvrir chez vous ?

On expose l’art des étudiants. Le plus possible on essaie de programmer des vernissages et des expositions d’étudiants artistes amateurs, qui n’ont pas de statut d’artistes, qui ne sont pas encore reconnus.

« On veut leur donner la chance d’avoir un lieu pour s’exposer, ça raconte donc plein de choses en fonction des désirs de l’artiste. »

 

tu dirais que c’est quoi le plus grand rêve de l’association ?

Ce serait d’avoir un local encore plus grand, dans lequel on pourrait faire encore plus de choses, proposer plus de services, répondre à toujours plus de besoins étudiants. Pouvoir être encore plus proche des facs et que tous les étudiants de l’agglomération clermontoise nous connaissent et sachent qu’ils peuvent venir chez nous et trouver ce qu’on propose, ce qu’ils veulent.

« S’aimer comme un pissenlit, faire des graines dans toutes les villes car c’est un projet comme il y en a peu, et qu’il ne ressemble à aucun autre. »

 

qu’est ce qui fait le succès de cette structure atypique ?

Le collectif, ensemble on est plus juste, et comme on est toujours nombreux à réfléchir, on arrive à trouver les besoins des étudiants, et à finalement tomber juste. On a réussi à proposer des choses intéressantes pour les bénéficiaires et les gens qui viennent.

« Ensemble on va plus loin. »

On est aussi reconnus et estimés au niveau institutionnel, par l’université, par l’agglomération, par les grosses institutions du territoire. On a réussi à ne pas juste rester entre étudiants, et à s’ouvrir sur la vie de cité en général. On a une vraie vie de quartier, surtout avec ce local où on organise plein de choses et où nous sommes appréciés.

il y a des associations avec lesquelles vous aimeriez collaborer ?

Avec toutes les structures qui apportent des réponses aux étudiants, pouvoir faire toujours plus pour eux. Génération Cobaye, par exemple, association de sensibilisation à la consommation de produits cosmétiques, de promotion du développement durable et aussi de sensibilisation à la santé, on aimerait bien travailler avec eux, ce sont des questions que nous aimerions aborder ici à Clermont-Ferrand. Peut-être ouvrir une cellule à Lieu’topie de Génération Cobbaye ce serait bien.

 

 

« On aimerait travailler avec toutes les associations qui font des belles choses. »

 

comment imagines-tu le futur de lieu’topie ?

Je le vois à une place d’honneur dans la ville, en plein centre là où tous les étudiants peuvent venir et se croiser. Avec la même chose qu’ici mais en mieux, avec encore plus de choses, toujours ouvert à tous et gratuit, peut-être que deux ou trois Lieu’topie pour couvrir tous les campus, même les plus excentrés comme par exemple les Cézeaux, Lempdes.

Voire même partout en France, toujours dans le même esprit, et le disséminer un peu partout. Ce serait beau !

que dirais-tu à un jeunequi a une idée atypique mais qui n’ose pas se lancer ?

Je lui dirais de structurer cette idée atypique, parce qu’une idée atypique ça peut se structurer. Il faut qu’il en parle autour de lui, qu’il arrive à motiver des gens, parce que c’est comme ça que ça s’est fait à Lieu’topie. Des gens se sont motivés à créer des choses, des événements qui ont inspiré d’autres personnes et ça en a amené toujours plus.

Notre idée était atypique, elle devait être structurée, on avait le soutien des institutions et au final ça c’est fait relativement rapidement en 2013, il y avait cinq étudiants, en deux ans ils ont eu beaucoup de monde et ils se sont démenés pour avoir un lieu de vie à eux, puis une programmation s’est faite, une épicerie s’est installée, nous avons déménagé dans un local plus grand.

« Maintenant ça fait trois ans qu’on est là, avec un grand local, une cuisine partagée, un bar associatif, une épicerie solidaire, une programmation culturelle tous les jours. À la base c’était une idée farfelue, alors il faut croire en ses projets, arriver à motiver et inspirer des gens. »

 






pour participer à ce beau projet avec eux, il suffit d’envoyer un mail à :

contact@lieutopie.org

nous sommes ravis d’avoir pu discuter avec alexis, et ainsi vous faire partager leur concept et les valeurs qu’ils défendent au quotidien !